20 May 2022

L’origine du nom Nike racontée par son fondateur

Article modifié le 6 décembre 2021 par Le Basketographe

Dans son autobiographie L’Art de la victoire, le fondateur de Nike, Phil Knight revient sur les premières années de la grande aventure Nike. L’occasion pour lui de raconter son histoire et la manière dont il a vécu certaines étapes clés de la vie de sa compagnie. Par exemple, savez-vous pourquoi il a choisi le nom Nike ? Si cette question vous taraude, vous êtes au bon endroit !

En 1971, Phil Knight est à la tête de Blue Ribbon Sport, une société qui distribue les chaussures Onitsuka pour le marché américain. Alors que l’accord avec la firme japonaise bat de l’aile, Knight décide de prendre les devants en fabriquant ses propres chaussures. Alors que les premières productions s’apprêtent à être lancées, l’homme d’affaires doit impérativement trouver un nom et un logo pour ses futurs produits.

La nike Blazer, un des premiers modèles de Nike

Les jours et les semaines passèrent et Knight était toujours confronté au même problème. Il n’avait aucune idée du nom qu’il allait choisir pour ses chaussures ? Ce manque d’inspiration commençait même à devenir une véritable catastrophe. La deadline avançait à grands pas et c’était toujours la panne sèche !

Phil Knight réfléchissant au nom de sa marque

Durant la dernière semaine, les réflexions s’intensifièrent avec son équipe dirigeante. Deux noms se dégagèrent : Falcon et Dimension Six. Le deuxième étant l’idée de Knight lui-même, qui s’accrochait désespérément son horrible trouvaille.

Dans un sursaut d’espoir, le dirigeant décida de solliciter tous les employés de l’entreprise pour qu’ils émettent au moins une suggestion. L’énergie du désespoir peut être parfois créatrice d’idées innovantes. Mais pas cette fois. Aux deux noms peu convaincants s’ajoutèrent d’autres noms tout aussi foireux comme Bengal ou Condor. Mais pourquoi des noms d’animaux ? Et… Dimension Six ?

Tic, tac, tic, tac… DING ! Le temps fut écoulé !

Le jour J arriva. La production était déjà lancée et les premières publicités étaient dans les starting blocks, Knight se devait de faire son choix et de le communiquer illico à l’usine pour les échantillons.

Alors que Knight s’apprêtait à rédiger le télégramme la mort dans l’âme, un collaborateur pénétra dans son bureau. L’échange verbal qui suivit entra dans l’Histoire :

 » – Le temps est écoulé.
– Je sais.
– Alors, ce sera quoi ?
– Je ne sais pas.
– Il y a une autre possibilité. Johnson a appelé ce matin. Un nom lui serait venu en rêve la nuit dernière.
– Et ?
– C’est Nike !
– Quoi ?
– Nike.
– Épelle-moi ça ! « 

Statue de la déesse Athéna Niké

Niké, la déesse grecque de la victoire. Enfin, une idée sensée ! Le nom était court, percutant et avait une sonorité forte. Et surtout il faisait allusion à la quête de tout sportif : la victoire !

Pour autant, Knight n’était pas convaincu et restait bloqué sur… Dimension Six. Mais il n’avait plus le luxe de faire un pas de côté pour réfléchir. Il devait communiquer son choix. Il alla devant la machine à télégramme et commença à taper :

« Le nom de la marque est… NIKE ! »

Sage décision, Phil !

Aujourd’hui encore, Knight admet qu’il détestait ce nom et qu’il ne sait pas pourquoi il l’a finalement choisi. Sans doute l’instinct.

Que serait devenu « Nike » si son fondateur était resté campé sur ses positions ? Jordan aurait-il porté des Dimension Six Air ? Une hypothèse qui ferait pâlir n’importe quel Sneakers Addict.

Logo du blog NBA Le Basketographe

Une envie de lecture ?

L’histoire du Swoosh racontée par le fondateur de Nike
L’histoire du logo des Knicks
L’histoire du pire maillot de la NBA
10 choses à savoir sur Derrick Rose

dans Zine
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *