2 December 2021

Pourquoi le basketball français surprend tout le monde ?

Article modifié le 29 octobre 2021 par Le Basketographe

Aujourd’hui, le basketball français peut prétendre avoir une place au sein de l’élite, au vu de ses progrès dans de nombreux aspects de la discipline. Qu’il s’agisse d’être à la pointe de l’innovation dans les équipements et accessoires de basket ou de répondre à l’appel sur le terrain, la France est devenue plus attractive dans ce sport qui passionne des millions de gens.

Des initiatives au niveau des équipements de basketball

La première surprise vient sûrement des équipementiers qui s’inscrivent dans ce qui se fait de mieux, notamment en termes d’accessoires sportifs écoresponsables. L’industrie sportive se veut de plus en plus respectueuse de l’Homme et de son environnement. Les équipementiers du basket français, à l’image de Beasebasket.com, prouvent que le monde peut compter sur eux dans cette lutte pour la protection de la nature en proposant des baskets éco-responsables.

De façon concrète, les accessoires fournis aux athlètes sont issus de matières plastiques recyclées. En effet, ces marques posent l’acte noble de débarrasser la mer et les océans des tonnes de déchets plastiques laissés par les humains. Ces déchets qui, en plus de polluer les eaux, engendrent aussi la mort de nombreuses espèces aquatiques. Une fois recueillis, ces plastiques sont ensuite transformés pour être utilisés dans la fabrication de baskets, de maillots et d’autres accessoires responsables. Dorénavant, le basketteur français peut être rassuré sur la qualité du textile exploité pour son habillement. De la préparation de la matière première à la confection du produit fini, c’est tout le processus de fabrication adopté par ces marques qui est aujourd’hui moins nuisible.

 

Supporteurs encourageant les basketteurs français

Les résultats sur le terrain

Ce sont surtout les performances sportives de l’équipe de France masculine, notamment lors des JO de 2020, qui impressionnent le monde du basket. Emmenés par le sélectionneur Vincent Collet et le capitaine Nicolas Batum, les bleus ont réalisé un parcours digne d’une très grande équipe.

Sortie première de sa poule, la France s’est défaite de l’Italie puis de la Slovénie, respectivement en quart et en demi-finale. Il a fallu la team USA d’un Kevin Durant impérial pour stopper les ambitions de la troupe de Vincent Collet. Elle s’en est sortie avec la médaille d’argent, laissant l’or aux Américains, détenteurs du titre. On pouvait lire la déception sur les visages de ces tricolores qui ne pouvaient clairement pas se contenter de cette deuxième place, pourtant considérée par beaucoup comme un exploit.

Au niveau des clubs, l’arrivée de Monaco en Euroligue après sa victoire en Eurocup témoigne de la volonté des équipes françaises de se hisser au top niveau. Ensemble avec l’ASVEL (club de Villeurbanne), qui est un peu plus habituée à la compétition depuis deux saisons, la France présente ses deux grandes puissances dans l’élite.

Un championnat plus compétitif

Le basketball de haut niveau rime avec une structuration qui répond aux goûts de l’élite. Consciente de ce fait, la Ligue Nationale de Basketball (LNB) a donc procédé à une nouvelle formule du championnat qui se joue désormais en deux phases : une première étape dénommée saison régulière et une deuxième appelée playoff.

Ainsi, 18 clubs s’affrontent en aller-retour pendant la saison régulière, à l’issue de laquelle les 8 meilleurs sont retenus pour les playoffs. Le champion est connu au terme de ce mini-championnat. Au-delà des réformes de la LNB, ce sont les clubs de basket qui se montrent dévoués à travers la construction de nouvelles infrastructures comme les salles. L’ASVEL a annoncé, grâce à son président Tony Parker, la construction d’une salle, d’ici à fin 2023.

dans Zine
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *