19 September 2020

Les sponsors maillots des 30 équipes NBA

Article modifié le 25 août 2020 par Le Basketographe

La publicité a fait son entrée sur les maillots NBA lors de la saison 2017/2018. Si la question a divisé l’opinion des fans pendant un temps, force est de constater qu’aujourd’hui tout le monde s’en est accommodé. Que nous soyons pour ou contre cette incursion capitaliste sur les uniformes de nos équipes préférées, ces petits logos, au design coloré et travaillé, se sont imposés à nous. Si nous avons fini par les accepter, beaucoup de logos nous sont encore totalement étrangers, à nous, bons français que nous sommes. Faisons connaissance avec les différentes sociétés qui ornent les maillots des deux conférences.

 

Logo de la conférence est NBA

 

Atlanta Hawks : Share Care

Source : hoopsrumors.com

Share Care est une plateforme délivrant des conseils et des programmes personnalisés en matière de santé et de bien-être. Son siège social est à Atlanta. Son équivalent français serait le résultat entre Le Magazine de la Santé et Runtastic.

Boston Celtics : General Electric

Source : nypost.com

General Electric est une firme multinationale dont les activités sont concentrées autour des secteurs comme l’Énergie, l’Industrie ou encore la Finance. Fondée entre autres par Thomas Edison, son siège social est à Boston, tiens, tiens… Son équivalent français serait un mélange entre Bouygues, Engie et la Société Générale.

Brooklyn Nets : Infor

Source : sportslogos.net

Infor est un fournisseur de logiciels pour entreprise dont le siège social est à New York. Son équivalent français serait Cegid. Bon d’accord, ça ne parle pas plus…

Charlotte Hornets : Lending Tree

Source : bizjournals.com

Lending Tree est un courtier en solution de crédit. Son siège social ? À Charlotte, bien sûr. Cette société serait en quelque sorte le Sofinco américain.

Chicago Bulls : Zenni

Source : SportBuzzBusiness.fr

Zenni est une société spécialisée dans la vente de lunettes en ligne. Si ça, ce n’est pas un message du Front Office des Bulls ! Basée à San Francisco, son jumeau français serait ce bon vieux Afflelou.

Cleveland Cavaliers : Goodyear

Source : crainscleveland.com

Goodyear est un célèbre fabricant de pneumatique américain dont le siège social est à Akron. Bien connu par les amoureux de sport automobile, son logo est celui qui s’intègre le mieux sur un maillot. Il nous ferait presque regretter le temps où les jerseys étaient vierges de toute trace publicitaire. FAUX !
Son équivalent en France : Michelin, évidemment.

Detroit Pistons : Flagstar Bank

Source : crainsdetroit.com

Flagstar Bank est la plus grosse banque d’épargne de l’état du Michigan dont le siège est à Troy, Michigan. Son équivalent français : le Crédit Agricole.

Indiana Pacers : Motorola

Source : indystar.com

Dernière équipe à l’Est à trouver son sponsor maillot. On peut dire que les Pacers auront pris leur temps. Indiana a fini par trouver un accord avec Motorola. Basée dans la banlieue de Chicago, la firme bien connue en France est spécialisée entre autres dans la téléphonie mobile. Son équivalent français : Alcatel (Ça rappelle des souvenirs!)

Miami Heat : Ultimate Software

Source : nba.com

Ultimate Software est une société basée en Floride qui commercialise des logiciels de RH et de gestion de paie. Un sponsor super glamour, donc. Son équivalent français serait le petit poucet RH Suite. Bon ok, ça ne parle à personne…

Milwaukee Bucks : Harley-Davidson

Source : bucks.com

Avoir Harley-Davidson comme sponsor maillot, ça en impose forcément! Premier fabricant de grosses cylindrées au monde, ce constructeur de deux roues, mondialement connu trouve son siège social à Milwaukee. Équivalent français : Manurhin. Nan, c’était pour la vanne…

New York Knicks : Square Space

Source : postingandtoasting.com

Square Space est un logiciel de gestion de contenu web. Le siège social est à New York (Soho). C’est un peu une version bodybuildée de la plateforme Wix, bien connue en France par ceux qui veulent créer un site sans faire trop d’efforts.

Orlando Magic : Disney

Source : orlandopinstripedpost.com

Disney. Faut-il vraiment présenter ce sponsor ? Présent à Orlando via son parc d’attraction, Disneyworld, le Magic peut se vanter d’avoir le sponsor maillot le plus cool de la ligue. Son équivalent français ? Soyons sérieux, il n’y a pas d’équivalent gaulois. Ah si, une seconde… Le Parc d’Astérix !

Philadelphie 76ers : StubHub

Source : nba.com

Philly est la toute première équipe à avoir officialisé son sponsor : StubHub. Cette plateforme d’échange de billets en ligne, propriété de eBay est basée à San Francisco. En France, nous connaissons plus Ticketmaster.

Toronto Raptors : Sun Life

Source : thescore.com

Sun Life est une société financière proposant des produits et services dans le domaine de l’assurance et la gestion de patrimoine. Son siège social est à Toronto. Son équivalent français pourrait être le géant BNP Paribas.

Washington Wizards : Geico

Source : washingtonpost.com

Geico est un assureur automobile dont le siège est dans le Maryland. Notre équivalent en France ? Assurauto, bien sûr !

 

Logo de la Conférence Ouest NBA

 

Dallas Mavericks : Chime

Source : OregonLive.com

Après avoir choisi comme 1er sponsor une application de vente de produits d’occasion, la franchise texane et la société 5 Miles ont rompu leur accord au début de la saison 2019/2020. Les Mavs se sont donc tournés vers Chime, une société de banque en ligne fondée en 2013 à San Francisco. Son équivalent français : Boursorama Banque.

Denver Nuggets : Western Union

Source : sportsmarketing.fr

La Western Union est une société spécialisée dans les transferts d’argent internationaux. Avec une forte présence à l’international, la compagnie du Colorado, est bien connue en France. Son équivalent français pourrait être La Banque Postale.

Golden State Warriors : Rakuten

Source : Rakuten.com

En plus de régner en maître sur les parquets depuis quelques années maintenant, les Warriors sont également très doués en affaires. Contrat de sponsoring le plus juteux de la NBA, l’équipe de Curry et consorts a trouvé un accord avec la firme japonaise Rakuten, géant du commerce en ligne. Connue des amoureux de foot, la société est également présente sur les maillots du Barça, Rakuten s’est illustrée en rachetant le site français PriceMinister. Son équivalent français : Cdiscount.

Houston Rochets : Rokit

Source : BasketUSA.com

Rokit est une jeune marque de smartphone. L’entreprise californienne a trouvé une entente au début de la saison pour figurer sur les maillots des Rockets. Malheureusement pour les fans, on ne peut pas dire que le patch s’intègre harmonieusement à la tunique de Houston. On appréciera quand même le jeu de mot entre Rokit et Rockets. Mouais… Son équivalent français : Wiko.

Le patch Rokit a toutefois disparu des uniformes des Texans lors de la reprise de la saison 2019/2020 dans la bulle d’Orlando. Est-ce la fin de leur partenariat ? Aucune communication n’a été faite à ce jour.

Los Angeles Clippers : Bumble

Source : bloomberg.com

Bumble est une application de rencontres dont le siège se trouve à Austin, Texas. Avec Bumble, les femmes ont la parole ! Eh oui, seules les dames ont la possibilité d’enclencher la discussion. Les plus taquins trouveront amusant que ce soient les Clippers, équipe où officie Lou Williams, qui aient opté pour un tel sponsor. Pour ceux qui seraient passés à côté de l’info, le 6ème homme de la 2ème équipe de LA est connu pour son triangle amoureux. Mais bon, cela ne nous regarde pas ! Son équivalent français : Happn.

Los Angeles Lakers : Wish

Wish le sponsor maillot des Los Angeles Lakers
Source : NBA.com

Wish est une compagnie spécialisée dans le e-commerce. Cette plate-forme d’achat, fondée par deux anciens programmeurs de Google et Yahoo, siège à San Francisco. Bien qu’également utilisée en France, le grand public connaît davantage le marketplace eBay.

Memphis Grizzlies : Fedex

Source : The Denver Post

Les Grizzlies ont choisi de consolider leur relation avec la compagnie aérienne FedEx. En effet, le nom de l’entreprise américaine était déjà associé à l’équipe dont la compagnie prête son nom à la salle depuis 2004. Siégeant à Memphis, son homologue français pourrait être La Poste. Petit instant culturel : FedEx est la contraction du nom original de la société : Federal Express. Ne nous remerciez pas, c’est cadeau !

Minnesota Timberwolves : Fitbit

Source : NBA.com

Pour leur sponsor maillot, les Wolves ont jeté leur dévolu sur Fitbit. Grâce à ses montres connectées, cette société californienne possède une certaine notoriété en France, auprès des sportifs notamment. Depuis la conclusion de l’accord, une rumeur circule comme quoi les joueurs n’arriveraient plus en retard à l’entraînement. Mais cela relève peut-être du mythe ! Un équivalent connu des français (non-sportifs) : Casio sans la technologie (oui, c’est japonais, mais bon !).

New Orleans Pelicans : Zatarain’s

Source : NBA.com

Pour le sponsoring de ses maillots, les Pelicans ont choisi de manger local, et ce n’est pas juste une métaphore. Son sponsor, Zatarain’s, est une entreprise de produits alimentaires basée à la Nouvelle-Orléans. Son équivalent français : Panzani.

Oklahoma City Thunder : Love’s

Maillot du Thunder avec le logo Love's
Source : SportBuzzBusiness.fr

OKC est la dernière équipe à avoir trouvé son sponsor maillot. Love’s aura la chance d’être représenté sur les uniformes du Thunder pour les prochaines saisons. Si certains patchs se fondent plutôt bien dans le décor, il est difficile de passer à côté de ce logo aux couleurs criardes en forme de cœur. Love’s est une chaîne de stations-service et de dépanneurs basée à Oklahoma City. 
Son équivalent français : Total. 

Phoenix Suns : PayPal

Source : sportsmarketing.fr

PayPal : on ne présente plus ce service de paiement en ligne. Dans le cadre de cet accord, PayPal devient également le partenaire paiement officiel de l’équipe. Avec un mode de paiement aussi facile, les fans n’auront plus aucune excuse pour ne pas venir aux matchs. Enfin si, la qualité de jeu proposée par les Suns cette saison. Son équivalent français : Pay Zen pour les connaisseurs !

Portland Trail Blazers : Biofreeze

Biofreeze, le sponsor maillot des Portland Trail Blazers
Source : NBA.com

Alors que Portland avait décidé de se passer d’un sponsor maillot l’année dernière, cette saison les Blazers ont choisi de rentrer dans le rang en arborant un patch Biofreeze. Cette marque de gel analgésique, domiciliée en Ohio, sponsorise également Damian Lillard personnellement. Biofreeze est LE sponsor idéal pour les lendemains de défaites douloureuses. Son équivalent français : Synthol.

Sacramento Kings : Blue Diamond Almonds

Source : Eurosport.fr

Blue Diamond Almonds est une coopérative agricole basée à Sacramento spécialisée dans la culture d’amandes. On sait désormais à quoi carburent les surprenants Kings dont les résultats depuis le début de la saison laissent sans voix. Certaines équipes devraient adopter le même régime. N’est-ce pas les Suns ! Un équivalent français : Danone, histoire de placer un des fleurons de notre industrie.

San Antonio Spurs : Frost

Source : texasmonthly.com

Partenaire historique de l’équipe depuis 1973, Frost Bank est une banque (sans blague !) 100% texane basée à San Antonio. Frost Bank est réputée pour avoir joué un rôle actif dans le déménagement de la franchise de Dallas à San Antonio dans les années 70. Son équivalent français : Le Crédit Mutuel.

Utah Jazz : Qualtrics

Source : beyondsport.org

Comment associer business et bonne action ? Qualtrics sait parfaitement gérer ce genre de problématique. La société, basée dans l’Etat d’Utah, spécialisée dans le développement de l’expérience client a choisi de ne pas afficher son logo sur les maillots du Jazz mais celui de l’association qu’elle soutient, 5 for the Fight. Cette dernière se charge de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer. Une belle initiative qu’on se devait de saluer. Son équivalent français : la Fondation ARC.


Envie de lecture ?

Les joueurs de Team USA (et leur draft) depuis 1992
L’histoire derrière le logo des New York Knicks
Quand Carter et McGrady découvrent qu’ils sont cousins
Qui est le plus petit joueur NBA de l’histoire ?
5 choses à savoir sur Coby White

dans Zine
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *