19 September 2020

Origine des numéros des Los Angeles Clippers

Article modifié le 18 juin 2020 par Le Basketographe

Quelles histoires se cachent derrière les numéros de maillot des principaux joueurs des Los Angeles Clippers ? Cette question taraudait l’esprit du journaliste Jovan Buha de The Athletic qui est allé questionné les joueurs des Clippers. L’occasion d’en apprendre plus sur eux !

Montrezl Harrell

Le joueur des Los Angeles Clippers Montrezl Harrell explique les raisons du choix de son numéro de maillot
Infographie : Le Basketographe

« Je voulais un numéro avec lequel je puisse laisser une trace. Tout le monde a ses propres raisons en choisissant un numéro. J’avais le numéro 24 qui était très important pour moi parce que, comme je l’ai dit, personne ne l’avait à l’époque. Et quand je l’ai porté à l’AAU, Kobe Bryant est passé à ce numéro. J’ai juste essayé de chercher un numéro qui serait à moi, qui me permettrait d’être reconnu. C’est pour ça que je porte le 5. »

Malgré ce que semble vouloir admettre Montrezl Harrell, celui-ci a porté le numéro 24 un peu plus longtemps que lors d’un seul programme AAU. Harrell l’a arboré durant ses trois années passées à la fac de Louisville (2012-2015) et ce n’est qu’en arrivant en NBA que le teigneux pivot a opté pour un nouveau numéro. À ce moment-là, Kobe Bryant portait le 24 depuis déjà 9 ans.
Optant pour le numéro 35 pour son année rookie aux Houston Rockets, ce qui n’est pas sans rappeler un certain Kevin Durant, Harrell choisit de porter le #5 que lors de sa 2ème année dans le Texas.
Transféré aux Clippers en 2017, Montrezl Harrell conversa le 5 pour écrire sa propre histoire.

Patrick Beverley

Le joueur des Los Angeles Clippers Patrick Beverley explique les raisons du choix de son numéro de maillot
Infographie : Le Basketographe

« KG. Kevin Garnett. »

La raison de Beverley tient simplement en deux mots et n’a pas besoin d’une longue explication. S’il porte le 21, c’est pour rendre hommage à son idole. Point. Et quand on le voit sur un terrain, on se rend rapidement compte qui ne lui a pas emprunter que son numéro. Beverley est un chien en défense. Son agressivité n’est pas sans rappeler celle de son aîné qui pouvait même se comporter comme un vrai salopard.

Beverley a commencé à porter le 21 au lycée puis à l’université d’Arkansas. En Europe, où il passa la première partie de sa carrière, il porta différents numéros : le 25 en Ukraine, le 17 à l’Olympiakos et le 12 au Spartak de Saint-Pétersbourg.
De retour aux États-Unis, où il passa plus de 4 années aux Houston Rockets, il fut à nouveau contraint de choisir un autre numéro que son 21 fétiche :

« Je ne pouvais pas porter le 21 à Houston parce que Marcus Camby l’avait à l’époque, alors j’ai pris le numéro 12. Puis Dwight Howard est arrivé et j’ai dû choisir le 2. »

Ce n’est qu’en arrivant aux Clippers en 2017, dans le cadre du transfert de Chris Paul aux Rockets, que Pat Beverley pu enfin renouer avec le numéro 21, qu’il avait quitté depuis son départ des Razorbacks en 2008.

Lou Williams

Le joueur des Los Angeles Clippers Lou Williams explique les raisons du choix de son numéro de maillot
Infographie : Le Basketographe

« Quand j’ai déménagé à Atlanta, j’ai fait un essai pour une équipe de l’AAU. Personne ne me connaissait très bien et à cette époque, je suppose que les gars fuyaient le numéro 23. Je n’étais pas un gamin du quartier. Les gars ne me connaissaient pas. J’étais donc le dernier gars à être pris dans l’équipe et c’était le dernier maillot qui restait. Donc j’ai joué avec le 23. »

Lou Williams est né à Memphis et a déménagé en Géorgie à l’adolescence. Il effectua son High School à South Gwinnett à Snellville, une petite ville située à une quarantaine de kilomètres d’Atlanta.
C’est donc très jeune que Lou Williams a commencé à porter le 23, à l’occasion de matchs de l’AAU. L’Amateur Athletic Union est un programme organisant des tournois durant l’été, afin de permettre aux jeunes talents d’être repérés.
Lorsque le journaliste de The Athletic lui demande si le numéro 23 l’a accompagné toute sa carrière, l’arrière répond :

« Je l’ai toujours porté depuis. »

En se penchant sur le parcours du 6ème homme de luxe, cette réponse n’est pas tout à vrai. Williams a effectivement porté le 23 en High School et une grande partie de sa carrière NBA. Ça a été le cas aux Sixers, qui l’ont drafté en 45ème position en 2005, puis aux Raptors, aux Lakers et donc aux Clippers. En revanche, ce que ne dit pas Lou, c’est qu’il a fait quelques petites infidélités à son numéro fétiche. Il porta le #3 durant deux saisons aux Hawks (2012-2014) et le #12 lors de son passage éclair aux Rockets (2017).

Paul George

Le joueur des Los Angeles Clippers Paul George explique les raisons du choix de son numéro de maillot
Infographie : Le Basketographe

Aujourd’hui, les fans ont pris l’habitude de voir jouer Paul George avec le numéro 13. Et pourtant, l’ailier n’a pas toujours arboré ce numéro. Le natif de Californie a grandi en regardant jouer Kobe Bryant. C’est donc tout naturellement qu’il s’est tourné vers le 24 en High-School puis à l’université de Fresno où son maillot a été retiré. Drafté en 10ème position par les Indiana Pacers en 2010, il décida de conserver son numéro 24, qui lui avait si bien réussi. Alors qu’il devient de plus en plus populaire, Paul George est en quête d’une identité propre autour de laquelle il pourrait construire sa propre marque.

En mai 2013, le journaliste d’ESPN Bill Simmons aurait été le premier à lui conseiller de changer son numéro 24 pour le 13 afin d’être surnommé PG-13, en référence à la classification américaine qui indique qu’un programme peut contenir des images choquantes. Voici ce que disait Simmons :

« J’ai quelques conseils qui aideront Paul George à devenir une star à part entière. Il devrait immédiatement changer son numéro 24 pour le 13. Voici pourquoi … Qui d’autre que Paul George pourrait bénéficier d’un surnom comme PG-13 ? « Oh, PG-13 est en train de prendre feu ! » « Attention, ce jeu contient un langage fort, de la violence et une possible vérification de chaleur ! Nous pourrions faire en sorte que telle ou telle performance soit classée PG-13 ».

Interrogé par Jimmy Kimmel en janvier 2014, Paul George avait déclaré que l’idée lui plaisait bien : « Ça sonne bien, PG-13 ».

En juillet 2014, Paul George avait rendu la nouvelle de son changement de numéro officielle en Twittant un message laconique mais sans équivoque : « #Trece » (Treize en espagnol).

En août 2014, le joueur alors en convalescence après sa terrible fracture à la jambe, avait admis que son changement de numéro lui trottait dans le tête depuis un moment et qu’il était désormais prêt à passer un cap.

« J’étais juste superstitieux à l’idée de changer de numéro. J’ai toujours porté le 24 aussi longtemps que je me souvienne. Ça a toujours été l’un de mes numéros préférés, et le fait d’être un grand fan de Kobe Bryant en grandissant y est pour quelque chose. »

« J’ai l’impression que je suis prêt à saisir toutes les opportunités qui découlent du fait d’être l’une des jeunes stars de cette ligue. Tout le monde sait que PG-13 est lié à la télévision, donc tout ce qui compte, c’est de pouvoir profiter du spectacle et d’être amusant à regarder ».

Après 4 saisons avec le 24, Paul George disputa son premier match avec son nouveau numéro le 5 avril 2015 contre Miami, après avoir observé une quasi-blanche. Passé par le Oklahoma City Thunder avant de s’allier à Kawhi Leonard aux Clippers en 2019, Paul George n’a depuis jamais quitté le #13.

Lectures complémentaires

L’origine des numéros des Chicago Bulls
Pourquoi Luka Doncic porte le #77 ?
Pourquoi Coby White porte le 0 ?
Pourquoi Rudy Gobert porte le # 27 ?
Pourquoi Jimmy Butler porte le #22 au Heat ?

dans Zine
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *