Posté dans Ah bon?!

Les sponsors maillot en NBA, la conférence Ouest (2/2)

Les sponsors maillot en NBA, la conférence Ouest (2/2) Posté le 31 décembre 2018Laissez un commentaire

Continuons notre tour d’horizon des sponsors maillot en rencontrant ceux de la conférence Ouest. À l’Est, une tendance se dessine nettement : les équipes NBA privilégient des accords avec des entreprises locales. Seuls les Bulls et les Sixers dérogent à la règle. Qu’en est-il de l’autre conférence, nous allons le découvrir.

 

Portland Trail Blazers

Alors que Portland avait décidé de se passer d’un sponsor maillot l’année dernière, cette saison les Blazers ont choisi de rentrer dans le rang en arborant un patch Biofreeze. Cette marque de gel analgésique, domiciliée en Ohio, sponsorise également Damian Lillard personnellement. Biofreeze est LE sponsor idéal pour les lendemains de défaites douloureuses. Son équivalent français : Synthol.

 

Los Angeles Lakers

Wish est une compagnie spécialisée dans le e-commerce. Cette plate-forme d’achat, fondée par deux anciens programmeurs de Google et Yahoo, siège à San Francisco. Bien qu’également utilisée en France, le grand public connaît davantage le marketplace eBay.

 

Los Angeles Clippers

Bumble est une application de rencontres dont le siège se trouve à Austin, Texas. Avec Bumble, les femmes ont la parole ! Eh oui, seules les dames ont la possibilité d’enclencher la discussion. Les plus taquins trouveront amusant que ce soient les Clippers, équipe où officie Lou Williams, qui aient opté pour un tel sponsor. Pour ceux qui seraient passés à côté de l’info, le 6ème homme de la 2ème équipe de LA est connu pour son triangle amoureux. Mais bon, cela ne nous regarde pas ! Son équivalent français : Happn.

 

Golden State Warriors

En plus de régner en maître sur les parquets depuis quelques années maintenant, les Warriors sont également très doués en affaires. Contrat de sponsoring le plus juteux de la NBA, l’équipe de Curry et consorts a trouvé un accord avec la firme japonaise Rakuten, géant du commerce en ligne. Connue des amoureux de foot, la société est également présente sur les maillots du Barça, Rakuten s’est illustrée en rachetant le site français PriceMinister. Son équivalent français : Cdiscount.

 

Sacramento Kings

Blue Diamond Almonds est une coopérative agricole basée à Sacramento spécialisée dans la culture d’amandes. On sait désormais à quoi carburent les surprenants Kings dont les résultats depuis le début de la saison laissent sans voix. Certaines équipes devraient adopter le même régime. N’est-ce pas les Suns ! Un équivalent français : Danone, histoire de placer un des fleurons de notre industrie.

 

San Antonio Spurs

Partenaire historique de l’équipe depuis 1973, Frost Bank est une banque (sans blague !) 100% texane basée à San Antonio. Frost Bank est réputée pour avoir joué un rôle actif dans le déménagement de la franchise de Dallas à San Antonio dans les années 70. Son équivalent français : Le Crédit Mutuel.

 

Dallas Mavericks

5 Miles est une application mobile de vente de produits d’occasion, de services ou encore de biens immobiliers. Son siège social se situe à Dallas. Son équivalent français : Le Bon Coin, évidemment !

 

Houston Rochets

Rokit est une jeune marque de smartphone. L’entreprise californienne a trouvé une entente au début de la saison pour figurer sur les maillots des Rockets. Malheureusement pour les fans, on ne peut pas dire que le patch s’intègre harmonieusement à la tunique de Houston. On appréciera quand même le jeu de mot entre Rokit et Rockets. Mouais… Son équivalent français : Wiko.

 

Memphis Grizzlies

Les Grizzlies ont choisi de consolider leur relation avec la compagnie aérienne FedEx. En effet, le nom de l’entreprise américaine était déjà associé à l’équipe dont la compagnie prête son nom à la salle depuis 2004. Siégeant à Memphis, son homologue français pourrait être La Poste. Petit instant culturel : FedEx est la contraction du nom original de la société : Federal Express. Ne nous remerciez pas, c’est cadeau !

 

New Orleans Pelicans

Pour le sponsoring de ses maillots, les Pelicans ont choisi de manger local, et ce n’est pas juste une métaphore. Son sponsor, Zatarain’s, est une entreprise de produits alimentaires basée à la Nouvelle-Orléans. Son équivalent français : Panzani.

 

Denver Nuggets

La Western Union est une société spécialisée dans les transferts d’argent internationaux. Avec une forte présence à l’international, la compagnie du Colorado, est bien connue en France. Son équivalent français pourrait être La Banque Postale.

 

Utah Jazz

Comment associer business et bonne action ? Qualtrics sait parfaitement gérer ce genre de problématique. La société, basée dans l’Etat d’Utah, spécialisée dans le développement de l’expérience client a choisi de ne pas afficher son logo sur les maillots du Jazz mais celui de l’association qu’elle soutient, 5 for the Fight. Cette dernière se charge de récolter des fonds pour la recherche contre le cancer. Une belle initiative qu’on se devait de saluer. Son équivalent français : la Fondation ARC.

 

Oklahoma City Thunder

Dernière équipe à jouer sans sponsor sur son maillot. Les derniers des Mohicans en quelque sorte.

 

Phoenix Suns

PayPal : on ne présente plus ce service de paiement en ligne. Dans le cadre de cet accord, PayPal devient également le partenaire paiement officiel de l’équipe. Avec un mode de paiement aussi facile, les fans n’auront plus aucune excuse pour ne pas venir aux matchs. Enfin si, la qualité de jeu proposée par les Suns cette saison. Son équivalent français : Pay Zen pour les connaisseurs !

 

Minnesota Timberwolves

Pour leur sponsor maillot, les Wolves ont jeté leur dévolu sur Fitbit. Grâce à ses montres connectées, cette société californienne possède une certaine notoriété en France, auprès des sportifs notamment. Depuis la conclusion de l’accord, une rumeur circule comme quoi les joueurs n’arriveraient plus en retard à l’entraînement. Mais cela relève peut-être du mythe ! Un équivalent connu des français (non-sportifs) : Casio sans la technologie (oui, c’est japonais, mais bon !).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *