15 July 2020

Qui est le meilleur marqueur à 3 points en NBA ?

Article mis à jour le

Située à 7m23, la ligne à 3 points fait partie des meubles en NBA. Et pourtant, la ligue ne l’a intégrée que lors de la saison 1979-1980. Les paniers à 3 points se sont totalement imposés, devenant aujourd’hui la première option offensive. Certains joueurs en ont fait leur spécialité. Voici le classement des meilleurs scoreurs NBA à 3 points en carrière en saison régulière.
Top 5 des meilleurs shooteurs à 3 points de l'histoire de la NBA
Infographie : Le Basketographe
Statistiques : NBA Stats

À ce jour, Ray Allen est le meilleur shooteur à 3 points de l’histoire de la NBA. Mais avec des shooteurs de plus en plus prolifiques, son record est menacé. L’infographie ci-dessous illustre la chasse au record d’Allen. Pour l’instant, Stephen Curry et James Harden sont les deux joueurs les plus sérieux. Mais d’autres gâchettes entreront très prochainement dans la danse, comme Klay Thomson ou encore Damian Lillard. Sortez le Pop-corn !

James Harden et Stephen Curry chassant le record de Ray Allen pour le titre de meilleur shooteur à 3 ponts de l'histoire de la NBA.
Infographie : Le Basketographe
Statistiques : NBA Stats

Top 10 des meilleurs shooteurs NBA à 3 points All-Time

Ray Allen – 2 973 tirs réussis

Meilleur marqueur à 3 points de l’histoire de la NBA, Ray Allen a élevé cet exercice au rang d’art. Tournant à 40% de réussite en carrière, il a fait du shoot longue distance une vraie arme. Fait amusant : il n’a remporté le concours à 3 points du All-Star Game qu’une seule fois (2001) sur six tentatives. Même si les stats de saison régulière sont séparées de celles des Playoffs, il ne fait aucun doute que les fans des Spurs auraient voulu qu’il en marque un de moins. Mais les amoureux de la balle orange ne peuvent qu’admirer l’exécution de ce geste si pur à … 5.2 secondes du buzzer final.

Reggie Miller – 2 560 tirs réussis

Du haut de ses 2m01 pour moins de 90 kg, Reggie Miller a baladé tout au long de sa carrière une solide réputation de joueur coriace. Et encore, c’est le qualificatif sympa pour dire qu’il était une vraie tête de con. Mais quel joueur ! Trash Talker invétéré et shooteur assassin, Miller n’avait peur de personne. Retraité depuis 2005, cet homme à la tête de chou est resté célèbre pour l’épisode du Choke Sign avec Spike Lee. L’anecdote est connue mais on ne résiste pas à la raconter une nouvelle fois. Nous sommes au Game 5 des finales de Conférence 94. Les Knicks, qui jouent au Madison, mènent largement à l’entrée du 4 QT. Avec ses 14 points, Reggie passe une sale soirée. C’est le moment qu’a choisi Spike Lee pour le chambrer. MAUVAISE IDÉE ! Miller planta 25 points dans le dernier quart et rentra à la maison avec la victoire.

Reggie Miller dans ses œuvres.
Source : Basket USA

Stephen Curry – 2 495 tirs réussis

Sans faire offense aux autres membres, Stephen Curry est le plus gros poisson de ce classement. Qui d’autre peut se targuer d’avoir révolutionner le jeu NBA en faisant du 3 points la première option offensive ? Stephen est un joueur singulier qui résume à lui seul tout le basket moderne. Shootant régulièrement à plus de 10m du cercle, Curry est le seul à avoir dépassé la barre des 400 tirs primés en une saison. Il pulvérisa à cette occasion le précédant record de 286. Record qu’il détenait déjà.

Kyle Korver – 2 437 tirs réussis

Korver fait partie des joueurs que n’importe quelle franchise rêverait d’avoir dans son effectif. Dans la ligue depuis 2003, KK n’a jamais fait parlé de lui autrement que par le basket. Avec lui, il n’y a jamais de vague, que ce soit dans la presse ou dans le vestiaire. Il reste à sa place et fait le boulot. Joueur de devoir, il sait attendre le bon moment pour artiller à longue distance. Il détient le record du pourcentage de réussite à 3 points sur une saison avec 53.6%.

Jason Terry – 2 282 tirs réussis

Passé par sept franchises au cours de ses 19 saisons NBA, JET ne doit pas être catalogué pour autant comme un journey man. L’apogée de sa carrière se trouve du côté de Dallas où il contribua fortement au sacre des Texans en 2011. Excellent shooter mais également très bon joueur de pénétration, Terry a une personnalité attachante. Superstitieux, il avoua qu’il avait l’habitude de porter comme pyjama le short de l’équipe qu’il allait jouer.

Vince Carter – 2 290 tirs réussis

Vince Carter rime forcément avec actions spectaculaires. Et pour cause, quand on évoque ce joueur, on pense au Slam Dunk Contest de 2000, avec son dunk ravageur sur la tête du pauvre Fred Weis et à ses dunks dans tous les sens. Et pourtant, cet abonné des highlights est devenu au fil de sa carrière un shooter fiable et régulier. Il tira sa révérence à 43 ans au terme d’une 22ème saison écourtée en raison du coronavirus.

James Harden – 2 296 tirs réussis

James Harden est un joueur clivant. Pas toujours impliqué en défense, le barbu le plus célèbre de NBA se donne corps et âmes en attaque. Le système « micro ball » mis en place par les Rockets et les schémas offensifs tournés vers l’isolation semblent lui convenir à ravir. Son Step Back à 3 points est même devenu sa marque de fabrique. Balle en main, tout le monde sait ce qu’il va faire, mais ça ne l’empêche pas de scorer. Il est peut-être là, son talent.

Jamal Crowford – 2 220 tirs réussis

Sixième homme par excellence (il a obtenu 3 fois le trophée), Jamal Crowford était une arme de destruction massive en attaque. Clutch à longue distance, quand il entrait sur le terrain, il savait exactement ce qu’il avait à faire : scorer, scorer et scorer. Faute d’accord, il mit un terme à sa carrière aux Phoenix Suns après 19 ans de bons et loyaux services. Une fin indigne.

Paul Pierce – 2 143 tirs réussis

Sur le parquet, Paul Pierce était « The Truth ». Ce surnom donné par Shaquille O’Neal à la suite d’une performance dantesque de l’ailier de Boston, résume bien qui était ce joueur. 10 fois All-Star, Paul Pierce a été l’âme des Celtics pendant près de 15 ans. Il connu la gloire en 2008 lors du sacre des C’s, bien épaulé par Kevin Garnett et Ray Allen. Passé par les Nets, les Wizards et les Clippers en fin de carrière, les fans garderont en mémoire que le sang de « The Thuth » a toujours été vert.

Jason Kidd – 1 988 tirs réussis

Kidd est l’un des meneur les plus emblématiques des 90’s. Très populaire en début de carrière, sous le maillot des Mavericks et des Suns, son apogée se situe du côté du New Jersey. Avec les Nets, il accéda deux années de suite aux finales NBA, mais sans lever le trophée. De retour à Dallas, il finit par décrocher le titre suprême aux côtés d’un Dirk Nowitzki revanchard. Il figure également à la 2ème place des meilleurs passeurs NBA et à la 4ème place des joueurs ayant fait le plus de triple-double.

Lectures complémentaires

Les meilleurs marqueurs NBA en saison régulière
Les équipes NBA les plus titrées
Les 10 joueurs NBA les plus payés en 2019/2020
Les équipes NBA ayant fait le plus de finales

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *