5 December 2020

Qui est le meilleur marqueur NBA en carrière ?

Article modifié le 17 août 2020 par Le Basketographe

S’il y a bien une statistique qui capte l’attention de tout le monde, c’est bien celle des points ! Qui ne s’est jamais rué sur les box scores des matchs de la veille pour constater le dernier carton offensif ? Focus sur les meilleurs scoreurs NBA en saison régulière.
Qui est en tête de ce prestigieux classement ? On vous dit tout !
Top 3 des meilleurs marqueurs NBA en carrière et en saison régulière
Source : Le Basketographe
Les stats de LeBron James sont montées à 34 241points durant la bulle à Orlando

Top 10 des meilleurs marqueurs NBA All-Time

Kareem Abdul-Jabbar – 38 387 points

Kareem Abdul-Jabbar est incontestablement l’un des plus grands joueurs de l’histoire. En 20 ans de carrière, Abdul-Jabbar a marqué la ligue de son empreinte : titres NBA, MVP, MVP des finales, All-Star, etc. Celui qui se nommait Lew Alcindor lors de sa draft en first pick par les Milwaukee Bucks en 1969 a raflé les distinctions les plus prestigieuses. Abdul-Jabbar n’a pourtant décroché le titre de meilleur marqueur de la saison qu’à deux petites reprises. Mais sa longévité et sa régularité lui ont permis d’établir l’un des records NBA les plus durs à battre. Ses 38 387 points en carrière font de lui le meilleur marqueur depuis 1989.

Karl Malone – 36 928 points

Dauphin d’Abdul-Jabbar dans ce classement, Karl Malone est tout de même à plus de 1 400 points du record. Et pourtant, Malone aura mis du coeur à l’ouvrage. En 19 ans de carrière pour l’essentiel au Utah Jazz (on oubliera sa pige anecdotique aux Lakers), Karl Malone n’est descendu sous la barre des 20 points de moyenne qu’à deux reprises, lors de sa première et de sa dernière saison. Au-delà de ses deux finales et de ses deux titres de MVP, ce que l’on retiendra de lui est sa robustesse. Karl Malone est un roc. Au cours de sa longue carrière, il ne manqua que 50 matchs, dont 40 dans son ultime saison. 

LeBron James – 34 241 points

Seul joueur du classement à être encore en activité, il ne fait aucun doute que LeBron James ne stagnera pas à cette 3ème place obtenue dans un contexte empreint d’émotion. James dépassa Kobe Bryant le 25 janvier dernier face à Philadelphie. Le 26 janvier, Kobe perdit tragiquement la vie dans un crash d’hélicoptère accompagné de sa fille et de 7 autres personnes. Âgé de 35 ans, s’il est épargné par les blessures, LeBron aura tout de même besoin de tourner à plus de 24 points de moyenne sur les trois prochaines saison pour espérer battre le record. En décembre 2019, LBJ reconnaissait garder un oeil sur ce record de points all-time

Kobe Bryant – 33 643 points

L’envie de Kobe de se rapprocher de Jordan est de notoriété publique. Le voir figurer dans ce classement juste devant son modèle est tout un symbole. Scoreur hors pair, un brin croqueur, Kobe Bryant avait pourtant toutes les armes pour espérer truster la première place. Où se situerait-il s’il n’avait pas raté autant de matchs sur blessures en fin de carrière ? Ses 60 points marqués lors de son derniers match témoignent que sa Mamba Mentality était restée intacte malgré les années.

Michael Jordan – 32 292 points

L’idole des jeunes, l’homme aux 3 retraites, Michael Jordan est resté longtemps accroché à la troisième place. Malgré une carrière finalement pas si longue (15 saisons seulement au compteur), une arrivée tardive dans la ligue à 22 ans et plusieurs retraites, Jordan n’était pas un plaisantin la balle en main. Il tourna à plus de 30 points par match sur l’ensemble de sa carrière. Avec 20 points de moyenne, His Airness affichait encore des stats plus qu’honorables lors de sa dernière saison aux Wizards à 40 ans passés. N’est pas le Goat qui veut !

Dirk Nowitzki – 31 560 points

Au regard de ses 8 points de moyenne marqués lors de sa saison rookie, qui aurait pu prédire que Dirk serait classé si haut ? Malgré sa draft au pick 9 en 1998, The Wunderkid a vécu une transition délicate. Mais Dirk a su monter progressivement en régime pour répondre aux attentes et devenir l’idole d’une génération. Sa loyauté impérissable aux Mavs récompensée par une bague de champion en 2011 fait chaud au coeur. L’ombre de lui-même lors de sa dernière année, on peut lui reprocher d’avoir disputé une saison de trop.

Wilt Chamberlain – 31 419 points

Chamberlain est un joueur d’une autre époque. Sans être une force de la nature, il a su s’imposer physiquement dans les raquettes dès ses débuts en NBA. Son allure élancée fait de lui un pivot très mobile. Il est élu MVP dès son année rookie. Inarrêtable, Wilt Chamberlain est l’auteur du carton offensif le plus monumental de l’histoire. Un soir de mars 1962, il claqua 100 points dans un match face aux Knicks. Un record qui ne sera sans doute jamais battu. La même saison, il tourna à 50,4 points de moyenne par match. Même en dehors des parquets, Chamberlain reste un phénomène. Et pour cause, il est connu pour avoir eu plus de 20 000 conquêtes féminines. Une légende !

Shaquille O’Neal – 28 596 points

Shaquille O’Neal a fait une entrée tonitruante dans la grande ligue. Martyrisant les arceaux dont certains ne se sont jamais remis, O’Neal était un pivot massif mais très athlétique. Comme Zion Williamson aujourd’hui, son physique faisait de lui un joueur atypique et indéfendable. Dominant sur les parquets, le Shaq n’a jamais voulu se restreindre à la seule sphère du basket. Rap, télé, cinéma, monde de la nuit, O’Neal est sur tous les fronts. Ces dispersements lui ont d’ailleurs été reprochés tout au long de sa carrière. Shaquille n’était pas un bourreau de travail et a eu tendance à se reposer sur son imposante carcasse. « La vie est une fête » est peut-être la maxime qui lui correspond le mieux. Mais quand on voit ses 28 000 points en carrière, on se dit qu’il n’a tout de même pas chômé. 

Moses Malone – 27 409 points

Arrivé chez les pros au cours des années 70, Moses Malone a la particularité d’avoir sauté la case universitaire. Il joua deux années en ABA avant d’atterrir en NBA en 1976 suite à la fusion des deux ligues. Évoluant chez les Buffalo Braves le temps de quelques matchs, il débuta réellement sa carrière NBA aux Houston Rockets. 8 fois All-Star et 3 fois MVP, Malone décrocha également un titre NBA avec les 76ers en 1983 aux côtés de Julius Erving. 

Elvin Hayes – 27 313 points

Elvin Hayes n’est peut-être pas le joueur le plus connu de cette liste mais ses statistiques parlent d’elles-mêmes. Il est également présent dans les classements des meilleurs rebondeurs et contreurs en carrière. Joueur solide et régulier, il n’a manqué que 9 matchs au cours de ses 15 saisons passées pour l’essentiel du côté de Washington. Avec la nouvelle génération qui pousse, sa place dans ce classement n’est plus que jamais menacée.

Évolution des meilleurs marqueurs NBA en vidéo

The Score a signé une magnifique vidéo illustrant l’évolution des différents meilleurs marqueurs depuis la création de la NBA en 1946. On y voit quelques vieux noms oubliés et l’apparition progressive des joueurs qui forment le classement actuel. C’est très réussi !

Lectures complémentaires

Les franchises NBA les plus titrées
Les meilleurs shooteurs à 3 points
Les joueurs ayant fait le plus de triple-doubles
Les franchises NBA ayant fait le plus de finales
Les plus gros salaires NBA de la saison 2019-2020

Commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *